Sélectionner une page

Gold Beach, Plage du Débarquement (3)

Gold Beach, Plage du Débarquement (3)
4.6 - 13 votes

Un peu d’histoire avant la visite guidée (privée) de Gold Beach une des 5 Plages du Débarquement, en jeep et véhicules militaire, accompagnée d’un historien lors de votre séminaire d’entreprise en Normandie ou de votre Comité de Direction.

Au centre du dispositif de l’opération Overlord, la plage de Gold Beach est avec celle de Sword Beach, le terrain d’action des troupes britanniques : notamment la cinquantième division d’infanterie qui se lance à l’assaut des forteresses et blockhaus allemands.

Mais Gold Beach, c’est aussi une légende, une prouesse technique unique dans un tel contexte. Sur Arromanches-les-Bains, entre bombardements, mitraillages et volonté de vaincre, des hommes ont réussi à créer un port artificiel qui va permette après le 6 juin 1944, de faire débarquer plusieurs milliers de soldats, des tonnes de matériels et poursuivre la pénétration indispensable en vue de la victoire.

Prendre Bayeux, enlever Arromanches

Située sur les communes d’Asnelles et Ver-Sur-Mer, 25 000 hommes s’apprêtent à débarquer en ce matin du 6 juin. Les opérations sont confiées aux britanniques (comme à Sword). Le 30e Corps d’armée Britannique (Général Bucknell), la 69ème brigade et la 50ème division d’infanterie ont la charge d’investir la plage puis de foncer sur Bayeux, tout proche.

Ce débarquement a été précédé d’un raid d’une centaine de bombardiers qui déversent plus de 600 tonnes de bombes pour faire sauter la batterie de Longues-Sur-Mer (4 canons de marine de 150 mm de longue portée).

Gold Beach est en fait assez facilement conquis. Les objectifs sont pratiquement remplis malgré une contre-attaque ennemie en fin d’après-midi. On déplorera à la fin des opérations, la perte de 410 hommes. Les pertes allemandes sont inconnues.

Les plages de Gold et Juno avaient un objectif conjoint. Prendre Bayeux, barrer l’axe routier principal Bayeux-Caen (RN 13), effectuer la jonction avec les canadiens de Juno et les américains à Port-en-Bessin à l’ouest.

Au soir du 6, les Britanniques ont à peu près rempli leurs missions avec la formation d’une tête de pont de 9 km de large et autant en profondeur. Conduites par le Général Graham, les britanniques traversent le bocage normand, ses marais, ses terres infestées de mines et dont la géographie rend difficile la progression des chars.

Commandos débarquant à Gold Beach à Ver-sur-Mer le 6 juin 1944

Commandos débarquant à Gold Beach à Ver-sur-Mer le 6 juin 1944

Les Britanniques butent sur un point fortifié du hameau du Hamel (à l’ouest d’Asnelles) après avoir débarqué sans trop de problèmes au lieu-dit Les Roquettes (à l’est d’Asnelles). Ce point fortifié allemand, épargné par les bombardements préliminaires alliés, va infliger des pertes aux Anglais et la position ne sera prise qu’en milieu d’après-midi après plusieurs assauts et l’appui des blindés.

À l’opposé (est), devant Ver-sur-Mer, la 69e brigade enlève les défenses allemandes du hameau de la Rivière en milieu de matinée, unique résistance notable. Elle prend ensuite deux batteries situées à Mont-Fleury et Marefontaine, qui avaient été préalablement mises hors de capacité de tir par les bombardements conjoints, aériens et navals.

L’occupant allemand a quitté la ville. Le 7 juin en fin de matinée, Bayeux sera la première sous-préfecture française libérée. Le 8 juin, Port-en-Bessin est transformé en port pétrolier. Le secteur d’Arromanches-les-Bains, pris en fin d’après-midi, immédiatement à l’ouest de Gold Beach est transformé en port artificiel.

Les troupes britanniques ont en fin de compte avancé à l’intérieur des terres et sont en vue de la Route Nationale 13. Ils vont faire leur jonction avec les troupes canadiennes débarquées à Juno Beach, ce qui n’est pas le cas avec les américains qui rencontrent des difficultés sur le secteur d’Omaha Beach.

Un port artificiel pour une prouesse technique

Face à l’impossibilité de s’emparer d’un grand port dans les premiers jours du débarquement, et parce qu’il n’y a pas de port en eaux profondes dans le secteur, les Alliés décidèrent de créer deux ports artificiels sur les plages acquises.

  • Mulberry A pour les Américains, construit à Omaha Beach.
  • Mulberry B pour les Anglo-Canadiens, construit à Arromanches. Seul ce dernier sera opérationnel.

Le 19 juin, une forte tempête, inhabituelle en cette saison, détruit Mulberry A et endommage gravement Mulberry B.

Celui-ci sera plus tard rebaptisé Port Winston, en l’honneur de Winston Churchill, l’un des initiateurs de ce programme. Dans le silence et le secret le plus absolu, des sociétés britanniques vont construire pendant huit mois, des pièces préfabriquées qui seront remorquées jusqu’au large d’Arromanches.

Port artificiel d'Arromanches Gold Beach une des cinq Plages du Débarquement

Port artificiel d’Arromanches Gold Beach une des cinq Plages du Débarquement

Dès le 7 juin 1944, à 1,5 km des côtes, plus d’une centaine de caissons en béton de 3 000 à 6 000 tonnes, appelés Phoenix, ainsi que de vieux navires coulés pour les besoins de la cause serviront de brise-lames et de digues sur 8 km de long. Protégées de la houle, ces plates-formes flottantes en acier, coulissant sur des pilotis seront mises en place.

En 12 jours, le port artificiel d’Arromanches sera opérationnel, il permettra de débarquer environ 500 000 véhicules et de 3 à 4 millions de tonnes de matériel.

Il s’agit d’une prouesse technique exceptionnelle pour l’époque et dans les conditions de difficultés extrêmes, au mépris des plus grands dangers. L’existence d’une telle structure permettra aux Alliés de ne pas se focaliser sur la prise d’un port dans les semaines suivant le débarquement contrairement à ce  que les allemands croyaient. Ces deux ports ont joué un rôle important dans la stratégie d’Overlord.



À visiter / voir autour de Gold Beach

Musée America Gold Beach

Musée America Gold Beach à Ver-sur-Mer

Musée America Gold Beach à Ver-sur-Mer

2 place Amiral Byrd – 14114  Ver-sur-Mer – La partie Gold Beach retrace la préparation minutieuse du débarquement par les services secrets britanniques et le Jour-J sur Gold Beach, l’assaut victorieux de la 69ème brigade au 6 juin 1944. Maquettes, dioramas, documents photographiques, objets et souvenirs personnels. Durée de la visite : 40min. http://www.goldbeachmusee.fr

Musée du Débarquement

Place du 6 Juin, 14117 Arromanches-les-Bains – Musée couvert et en plein air commémorant la bataille et le débarquement de Normandie

Batterie de Longues-sur-Mer

la Batterie allemande de Longues sur Mer

La Batterie allemande de Longues-sur-Mer

Ouvrage majeur du Mur de l’Atlantique, la batterie de défense côtière allemande de Longues-sur-Mer comprend un poste de commandement de tir et quatre casemates abritant chacune une pièce d’artillerie de 150 mm. Située au cœur du secteur d’assaut allié, au sommet d’une falaise dominant la Manche, elle joua un rôle stratégique lors du Débarquement des forces alliées. https://www.calvados-tourisme.com



Visite privée des Plages du Débarquement
en jeep et véhicules d’époque et avec un historien,
pour votre CoDir ou votre séminaire en Normandie

+33 2 31 14 53 40



Précédent

Suivant

ut quis venenatis Praesent felis ipsum elit. libero tristique id